Institut-Baudouin Institut International de Psychanalyse et de Psychothérapie Charles Baudouin

institut-baudouin

Fondé officiellement à Genève en 1924 par Charles Baudouin sous le nom de Institut de psychagogie et de psychothérapie sous le patronage, au fil du temps, de :

A. Adler, R. Allendy, G. Bachelard, P.M.-Besse, E. Coué, H. Driesch, G. Durand, M. Eliade, H. Flournoy, J.C. Flugel, S. Freud, J. Guitton, A. Hesnard, R. Huyghe, P. Janet, C.G. Jung, R. Laforgue, A. Maeder, H. Meng

direction : C. Baudouin, P. Bovet et E. Claparède,

il est le plus ancien institut francophone de psychanalyse.

L’Institut regroupe aujourd’hui en Europe plus d’une centaine de praticiens et se trouve représenté dans cinq pays : Belgique, France, Italie, Luxembourg, Suisse.

Il poursuit cinq objectifs spécifiques :

  1. Offrir une aide psychologique adaptée aussi exactement que possible aux besoins de personnes souffrant de troubles divers, ou désireuses de mener à bien un travail d’approfondissement psychologique.
  2. Poursuivre la recherche des attitudes et des méthodes les mieux adaptées aux exigences de ce travail.
  3. Dispenser une formation post-universitaire complète de psychanalyse et de psychothérapie selon l’optique de son fondateur. L’Institut propose un diplôme de niveau universitaire.
  4. Assurer la formation permanente de ses membres par l’échange des points de vue, la mise à jour des connaissances et le partage des expériences.
  5. Contribuer à diffuser les progrès dus aux efforts d’analyse et de synthèses entre diverses tendances de la psychologie et en particulier faire connaître l’œuvre de Charles Baudouin.

Il publie la revue Action et Pensée, fondée par Charles Baudouin en 1924, et organise des conférences et symposia ouverts au public.

L’Institut poursuit ses recherches et sa pratique en dehors de tout particularisme d’école et reste ouvert aux différents courants de la psychologie et des sciences humaines.

L’ESPRIT BAUDOUIN

Professeur érudit, humaniste, Charles Baudouin s’intéresse à tous les domaines :

philosophique, scientifique, religieux, politique, pédagogique, psychologique, littéraire, artistique

Se formant à la psychologie, il a étudié les courants de son époque et leurs avancées au cours du temps, considérant les différences et les oppositions comme un enrichissement dans une constante visée d’intégration et de synthèse.

« Le programme de l’Institut est donc de travailler dans cet esprit de synthèse et de tolérance dont je parlais. Il cherche à provoquer l’échange de vue, le frottement des idées, la collaboration entre représentants de diverses techniques, entre psychologues, médecins, ministres religieux, ceci en dehors de toute limitation nationale ou confessionnelle. »[1]

« Les forces du cœur sont le constant appui des forces de l’esprit. »[2]

Reprenant la formule de Pascal parlant de l’ordre du cœur, il donne toujours la place à la fonction sentiment au côté de la rigueur de la pensée scientifique.[3]

Retrouvez nos spécificités dans notre présentation à télécharger (3.9Mo).



[1] In Action et Pensée, 1954

[2] C. Baudouin, La force en nous

[3] C. Baudouin, Christophe le passeur